Démarche


La « cinépeinture » est une action entre deux moments : celui où la peinture est lancée et celui où elle atterrit sur la toile. La peinture liquide exécute donc un balai en plein vol, le tout controlé en grande partie par l’artiste. La cinépeinture libère la peinture de son support. C’est-à-dire que la peinture n’a plus besoin d’être étendue sur une surface pour servir de matériau expressif. C’est l’espace du mouvement qui sert de “support” à l’existence même de l’oeuvre, influencée par la force de poussée, la résistance de l’air, la force de gravité et par la viscosité du matériau. L’espace ou l’air sculpte la peinture un peu de la même manière qu’il le fait avec toute autre matière.

La méthode de travail de la cinépeinture à pour but d'isoler le beau et de créer de la poésie. Je suis à la recherche de jets de peinture beaux et signifiants. Il y a dans la cinépeinture une magie difficile à expliquer rationnellement : elle nous fait planer ; elle nous procure un plaisir du même ordre que celui que l’on éprouve lorsque l’on observe les nuages se transformer.

 


© Copyright Simon Goulet, Amoniak films 2003
site web créé par Kinologik