L'auteur : Simon Goulet

Biographie   |   Filmographie


OÏO dans le temps...

L'idée de réaliser une cinépeinture m'est venu pendant que je tournais un documentaire sur l'art abstrait en 1981 à Ottawa.

Le travail proprement dit a débuté en janvier 1992, lorsque les effets numériques ont commencé à porter fruit (Jurassik Park).

En 1992, il y a eu un tournage d'essais photographiques, puis un tournage en 16 mm ou toutes les techniques ainsi que la catapulte ont été testée.

Puis, une recherche de mouvements et de couleurs s'est étendue sur 3 ans : les couleurs proviennent toutes de la forêt boréale. Elles sont agencées un peu comme elles le sont dans la nature. Puis, 3 mois de travail en atelier ont permis de déterminer avec précision tous les mouvements et les formes des jets de peinture.

La captation des jets de peinture a duré 5 jours en mars 1995.

Le montage offline (montage proprement dit) à débuté en juin 1996 chez Vision Globale, et a nécessité 130 jours réparti sur 2 ans. Pour donner une idée de l'ampleur du travail, on peut dire qu'avec 130 jours ont peut monter deux longs métrages.

Le montage en haute-résolution a été fait à l'Office national du film du Canada et a débuté en septembre 1998. Il a nécessité 2 ans de travail. Il est conforme en tout point au montage offline.

Ensuite, il a fallu 3 ans pour trouver la bonne musique, travaillant avec 8 ou 9 compositeurs différents.

Au total, 11 ans et demi ont passé pour un faire une oeuvre de 9 minutes et 25 secondes.

© Copyright Simon Goulet, Amoniak films 2003
site web créé par Kinologik